Mahavir Jayanti

Mahavir Jayanti est la fête la plus importante du jaïnisme. Elle est célébrée dans toute l’Inde par la communauté jain et commémore l’anniversaire de la naissance de Lord Vardhamana Mahâvîra en -599 av JC, considéré comme le fondateur de la religion jaïn. 

Lord Vardhamana Mahâvîra a vécu au VIe siècle avant Jésus-Christ au nord de l’Inde. Prince marié et père, il renonce aux biens terrestres pour pratiquer l’ascèse et atteint après treize années, l’illumination. Il enseigne ensuite sa doctrine jusqu’à son décès à l’âge de 72 ans. 

La vie des fidèles est principalement régie par cinq vœux :

  • respect absolu de la vie, ahimsa, qui inclut non-violence, compassion, charité,
  • refus du mensonge,
  • refus du vol,
  • chasteté,
  • refus de la propriété

Seuls les moines se soumettent aux deux derniers vœux. Ils mènent une vie itinérante faite de renoncements , de prières, d’aumônes, de soutien aux laïcs. Les autres croyants peuvent posséder des biens, se marier et avoir des enfants. En revanche, le premier vœu, l’ahimsa, s’impose à tous. Il implique un total respect des créatures vivantes mais aussi de l’environnement puisque sont considérés comme vivants, non seulement les hommes, les animaux et les plantes, mais aussi les particules de terre, d’air et d’eau. C’est pourquoi les moines balayent devant eux ou bien se couvrent la bouche d’une étoffe. Ainsi, ils évitent de nuire à toutes les créatures vivantes, même les plus minuscules. Les jaïnistes pensent que la nourriture a un effet sur leur corps mais aussi sur leur âme. Leurs repas doivent être exclusivement végétariens. Les moines ne se nourrissent que le jour pour mieux contrôler ce qu’ils avalent, et s’astreignent à des périodes de jeûne. Dans certaines sectes jaïnistes, ils ne mangent pas les végétaux qui poussent sous terre pour éviter de tuer ou de blesser les êtres vivants qui vivent dans le sol.

A l’occasion de cette fête, les fidèles se rassemblent pour écouter le message de Mahavira afin de pouvoir suivre ses enseignements et son exemple. Comme pendant presque toutes les fêtes  religieuses indiennes des processions magnifiques et pleines de  fastes ont lieu durant la journée et les temples sont décorés  avec des drapeaux. On arbore des idoles représentant Mahavira  après qu’elles aient reçu le bain rituel, l’abhishek.  Mais c’est aussi un jour de recueillement : les jaïns prient,  visitent les temples, et vénèrent les Thîrthankara,  les anciens maîtres jaïns qui ont atteint  l’illumination.